thomas-lardeau-we4rRM6w3sg-unsplash.jpg

Prière de
renonciation

Une prière d’introduction : Ô, Seigneur, comment vais-je lâcher prise lorsque j’hésite tant ? Je suis incertain-e de ta volonté, je doute de moi-même… Est-il possible qu'au fond je puisse en fait détester l’idée même de lâcher prise ? Et que je veuille plutôt vraiment être en contrôle ? Ou est-ce que j’ai-je besoin de l’être ? Guéris ma peur, Seigneur. Tu es bon de me révéler mes zones d’ombre même au milieu de mes tentatives de prières maladroites. Merci ! Que puis-je faire pour renoncer au contrôle ? Jésus, enseigne-moi ta façon de t’abandonner à la volonté de ton Père.

 

C’est par les particularités de notre quotidien – par nos expériences vécues – que nous apprenons à pratiquer cette prière, à nous abandonner à Dieu. Voici des prières qui servent d’étapes utiles pour nous aider à nous abandonner à Dieu.

 

  1. La prière de dépouillement de soi. Priez de façon méditative le texte au deuxième chapitre de Philippiens qui décrit la kénose, le dépouillement du Christ, qui était de condition divine, mais qui s’est abaissé en prenant volontairement la condition d’esclave en faisant preuve d’obéissance jusqu’à la mort. Demandez à l’Esprit de Dieu qui nous couve d’appliquer votre prière aux particularités de votre journée. Attendez tranquillement. Écoutez attentivement. Obéissez immédiatement. 

  2. La prière de renonciation. En utilisant l’un des trois évangiles synoptiques, dirigez-vous avec Jésus au jardin de Gethsémané. Restez éveillé-e et regardez. Voyez son âme affligée. Laissez le chagrin gagner aussi votre cœur. Luttez avec le Seigneur en cherchant une autre option que la croix, en espérant ainsi l’éviter. Maintenant, dites ses paroles en vous les appropriant : « Que ce ne soit pas ma volonté qui se fasse, mais la tienne. » Invitez le Ressuscité à donner un sens à ces paroles dans votre vie, votre famille, votre vocation, etc. 

  3. La prière de l’abandon. Le livre de Jean-Pierre de Caussade Self-Abandonment to Divine Providence (s’abandonner à la providence divine) peut être utile. Vous pouvez aussi prononcer les paroles de Charles de Foucauld : « Père, je m’abandonne entre tes mains ; fais de moi ce que tu veux. Qu’importe ce que tu feras, je t’en remercie, je suis prêt-e pour tout, j’accepte tout. Que seulement ta volonté soit faite en moi, et dans toutes tes créatures – je ne souhaite rien de plus, Ô, Seigneur. » Permettez au Souverain qui règne dans votre cœur de vous spécifier ce que vous devez déposer à ses pieds. 

  4. La prière de libération. Placez d’abord, dans les bras de Dieu, vos enfants, votre conjoint-e, vos amis, etc. Puis, portez à son attention bienveillante votre avenir, vos espoirs, vos rêves. En dernier, remettez-lui vos ennemis, votre colère, votre désir de vengeance. Allez tout déposer dans ses mains, retournez-vous et partez. Il prendra soin de tout ce que vous lui avez confié comme il l’entendra. 

  5. La prière de résurrection. Voici ce que vous pourriez prier : « Seigneur, fais revivre ce qui te plaira et ce qui fera avancer ton royaume. Que cette nouvelle vie prenne la forme que tu désires. Qu’elle arrive en ton temps et à ta façon. Merci Seigneur de ta résurrection. » Certaines choses resteront mortes – c’est mieux qu’elles le restent pour vous. D’autres jailliront pleines de vie de telle façon que vous les reconnaîtrez à peine. D’une manière ou d’une autre, demeurez assuré-e que Dieu s'y connaît bien mieux que vous lorsqu'il s'agit de résurrection.  

 

La renonciation nous fait marcher sur un terrain escarpé. La pente est raide, les roches sont pointues, et le sentier est fait de virages glissants. Du point de vue des humains, il peut parfois leur sembler que la renonciation les fasse tomber dans un précipice mortel. Nous savons mieux. Nous savons que nous tombons dans les bras de Jésus complètement satisfaits, complètement en paix.  Prayer. “The Prayer of Relinquishment”. Richard Foster, p. 48-58. Traduction libre.